8

         Section I - Rennes-le-Château avant Bérenger Saunière

Légendes trésoraires

Depuis 1633, beaucoup d’historiens ont évoqué les mines d’or et d’argent de la région, dont beaucoup remontent à la période romaine. C’est peut-être une des origines des nombreuses légendes de trésors cachés qui courent dans les environs. La plus célèbre est celle de l’« or du diable », un important magot gardé par le diable lui-même et caché à l’intérieur de la montagne de Blanchefort, non loin de Rennes-le-Château.

Le trésor du diable Auguste de Labouisse-Rochefort écrit: « Tout près de nous étaient le forteresse de Blanchefort, où le diable garde depuis long-temps un immense trésor. »

 

Saviez-vous …? Dejà en 1633 Guillaume Catel (1560-1626) écrit au sujet de « mines d’or, d’argent, de fer et de plomb » à Rennes-les-Bains !

 

Documentation

Le manuscript Delmas, 1709. ›

Guillaume Catel, Mémoires sur l’Histoire du Languedoc, A. Colomiez, Toulouse 1633, p. 56.

Claude Ignace Brugière de Barante, Essai sur le département de l’Aude, 1803.

Auguste de Labouïsse-Rochefort, Voyage à Rennes-les-Bains, A. Desauges, Paris 1832, p. 469.

© 2009-2020 Tous droits réservés • Textes Antoine Captier, Christian Doumergue, Mariano Tomatis

Contributeurs Corjan De Raaf, Patrick Mensior, Octonovo, Morgan Roussel, Paul Saussez, Marcus Williamson.

Art Director Mariano Tomatis